debat en ligne
Reportage-Média   Contact  
15 janvier 2019 - 23h29
 
 Accueil 
 
 Inscription 
 
 Zone membre 
 
 Débats 
 
 Fonctionnement 
 
 Règles 
   
 Débats en cours   Débats en préparation   Débats archivés   Débats suggérés   Suggérer un débat   Catégories 
Nom d'usager: Pas
encore inscrit?
Mot de passe:
 Entrer
Mot de passe ou
nom d'usager oublié?
SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK!
Débats en cours (1)
Débats en préparation (0)
Débats archivés (134)
Débats suggérés (0)
Suggérer un débat
Catégories (11)
Catégorie : Éducation
Croyez vous que notre système d'éducation devrait être beaucoup plus stricte?
Canada Début: 2011-09-27 08:30
Fin: 2011-10-26 00:00
Débat archivé
Mise en contexte:
Le ministère de l'Éducation a diplômé depuis 2008 plus de 8000 élèves qui n'ont même pas réussi le premier cycle du secondaire.
Il n'est pas nécessaire de réussir à l'école pour obtenir un diplôme ou un certificat du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS).
À chaque année, le MELS émet des diplômes à des milliers d'élèves qui n'ont pas réussi leur primaire et à d'autres qui ont suivi des cours de français, de mathématiques et d'anglais en 1ère ou 2e secondaire sans pour autant les réussir.
Plusieurs de ces élèves savent à peine lire, déplore Égide Royer, psychologue et professeur à la Faculté des sciences de l'éducation de l'Université Laval.
Ces élèves peuvent obtenir un ou l'autre des deux diplômes ou certificats suivants: Certificat préparatoire au marché du travail (CPMT), pour lequel l'élève n'a pas besoin de compléter sa scolarité primaire et le Certificat en formation pour un métier semi-spécialisé (CFMSS), pour lequel l'élève peut se qualifier en ayant suivi 200 heures de cours de français, 150 heures en mathématiques et 100 heures en anglais en 1ère ou 2e secondaire, sans pour autant les avoir réussis.
Pour agir à la source, il faut intervenir dès la maternelle peut-être même au service de garde, suggère M. Royer. « Et dès la première année, il faut mettre les meilleurs enseignants et les appuyer avec des spécialistes en lecture. Il nous faut partir une vague de réussite scolaire chez les enfants âgés de 4 et 5 ans. »
   Les camps  Participants maximum par camp: 100 
   Oui, il faut instaurer un système d'éducation beaucoup plus stricte.  3 participants
 joindre ce camp
   Non, le système d'éducation au Québec est très bien.  1 participant
 joindre ce camp
   Indécis  Ouvert à tous les membres 
 Modérateur

 
   écrit par:   tatatiti   Dernier message: 2011-09-28 06:12    1 réponse
Plus aucune liberté, tout est trop stricte !
Oui, il manque de bons professeurs dans les écoles qui pourraient s'impliquer à la réussite de leurs élèves en leur enseignant vraiment et parce que ça les intéressent vraiment d'enseigner au lieu de se contenter de regarder les élèves chercher d'eux mêmes les réponses et d'attendre leur chèque de paye.

On avait vraiment de bons professeurs avant la nouvelle réforme qui se souciaient de la réussite de leurs élèves.

De plus, un autre problème est qu'il y a trop de spécialistes dans les écoles maintenant. Un spécialiste pour savoir pourquoi un élève taponne son efface pendant les explications, un autre pour empêcher un élève de regarder par la fenêtre... Non mais !!! c'est n'importe quoi ! Trop c'est trop ! Avant la nouvelle réforme, plus précisément dans les années 80's, on avait qu'un conseillé en orientation dans les écoles et c'était vraiment suffisant parce que les profs faisaient leur boulot et que le directeur d'école ne conseillait pas aux parents de faire prendre du ritalin à nos enfants comme j'ai vécu alors que ce n'était même pas le problème de mon enfant ! Et oui, moi-même, je taponnais mon efface en classe et cela m'aidait à me concentrer lors des explications. Je ne me faisais pas jeter dehors de mon cours pour ça ! C'était mon efface et non celle du prof ! Une fois, un des profs de mon fils m'a dit qu'il taponnait son efface pendant les explications. J'ai acheté 30 effaces à mon fils et j'ai répondu au prof qu'ainsi, mon fils ne manquera plus d'efface en classe ! Non mais pourquoi se souciait t'elle de son efface ? N'avait-t-elle pas autre chose à faire de mieux ? Maintenant, on expulse le jeune du cours s'il taponne son efface. Il en vient que le jeune développe une écoeurite aïgue des écoles à cause toutes ces surveillances du moindre geste sur leur chaise, dans leur yeux, dans tout quoi ! AH, tu as fait un pette, même sans faire exprès... Dehors ! Alors, quand est-ce que le jeune peut espérer profiter de ses moments en classe et ne pas se sentir constamment épié sur ses moindre gesticulations corporelles, si minimes soient-elles ?

Donc, rajouter encore des spécialistes ou écoeurer les jeunes encore plus dans leur bas âge en intervenant dès la maternelle et même en service de garde, faut pas charrier ! Faut bien que jeunesse se passe, faut bien laisser le temps au cerveau d'un jeune de maturer pour absorber la matière au lieu de l'écoeurer et de le traiter d'imbécile dès la maternelle parce que là, quand bien même il y aurait des centaines de spécialistes à frapper sur la tête des jeunes psychologiquement, si la maturité n'y est pas... bien cela créera encore plus de décrocheurs scolaires.

J'pense que le système d'éducation est déjà vraiment rendu trop stricte ! Et je parle par expérience de cause avec mon jeune qui est pourtant un enfant très intelligent et sans problème comportemental mais que les écoles ont tellement écoeuré pour des maudites pécadilles par tous ces satanés spécialistes à la noix que ça en a fait un supposé inadapté pour ces écoles. Ben bravo ! Beau système éducationnel !

De nos jours, c'est bien simple, on se croirait dans un camp de concentration quand on va dans les écoles primaires et secondaires et même, gare aux parents qu'on ne cesse d'importuner pour des pécadilles au travail parce que le jeune taponne son efface... non mais simonak, laissez le faire ! Ça ne l'empêche pas d'écouter sacrement et cessez de m'importuner pour des pécadilles ! Mon enfant n'a pas battu personne, il n'a pas la face fendue ! Donc, faites votre boulot et enseigner pour de vrai... bordel ! Les parents en ont plein le cul aussi de tous ces spécialites harceleurs de parents pour des pécadilles ! Ensuite les écoles accusent les parents de ne pas prendre les écoles au sérieux et la réussite scolaire de leurs enfants au sérieux ! Foutaise !!! On devient aussi écoeuré que le jeune de ces écoles ! Et pourtant, malgré mon écoeurite aïgue de ces écoles de malheur de nouvelle réforme, j'ai tenu bon pour voir à la réussite scolaire de mon fils en l'encourageant constamment en lui disant que bientôt, rendu au Cégep, ça irait enfin beaucoup mieux... et qu'on le lâcherait tranquille sur ces maudites pécadilles que trop de spécialistes en manque d'autres emplois, s'amusent à détruire notre jeunesse en leur imposant d'être des robots !

Non, de nos jours, dans les écoles, on ne bat pas les enfants physiquement, mais plutôt psychologiquement. Laissez les donc respirer et prendre le temps de les laisser apprendre selon leur degré de compréhension cervical selon leur âge et s'il y en a dans le tas qui se démarque des autres dans une classe, faites donc comme dans le temps, faites leur sauter une année comme on faisait dans le temps !

On dirait que le système actuel est conçu pour créer justement des décrocheurs scolaires !

Combien de fois les psychologues disent aux parents de laisser un peu plus de liberté à leurs jeunes pour les laisser évoluer d'eux-même ! Ben les écoles, faites donc pareille ... ainsi, on pourra enfin revoir naître des enfants qui travaillent à leur réussite scolaire en respirant par eux-mêmes et non quand on leur ordonne de le faire au lieu de toujours les tenir par la main comme vous faites constamment à chaque seconde qu'ils mettent les pieds dans l'école... et sans les punir constamment pour des conneries !!! Ainsi, les enfants vont moins se révolter dans tous les sens comme présentement car ils se sentent comme dans un étau, ils étouffent... Laissez les respirer par eux-mêmes et ainsi, ils redeviendront de bons élèves, comme avant la nouvelle réforme hitherrienne !
 Voir toutes les réponses  Répondre  
   écrit par:   aluminium   Dernier message: 2011-09-27 08:58    0 réponse
Urgence Éducation
C'est effectivement un problème majeur au niveau de l'éducation primaire et secondaire au Québec. Il faut prendre les grands moyens pour sortir les jeunes de l'impasse qui les attend plus tard. Je remarque que bon nombre d'entre eux ne savent pas encore écrire le français correctement. En plus d'ignorer les règles de grammaire, trop souvent, ils ne peuvent pas bénéficier du soutien pédagogique de leurs parents après la classe parce qu'eux-mêmes ont échoué plus jeunes à l'école. Par ailleurs, quelle honte y aurait-il à apprendre «par coeur» ces règles de grammaire. L'enfant qui joue d'un instrument de musique a dû apprendre à mémoriser ses partitions. Alors, pourquoi faudrait-il qu'il en soit autrement à l'école de français?
 Voir toutes les réponses  Répondre  
 
 
Contactez-nous | Reportages & Articles

Réalisé par Informatique GT2000
Copyright© 2007, Debatenligne.com - Tous Droits Réservés.