debat en ligne
Reportage-Média   Contact  
16 janvier 2019 - 00h04
 
 Accueil 
 
 Inscription 
 
 Zone membre 
 
 Débats 
 
 Fonctionnement 
 
 Règles 
   
 Débats en cours   Débats en préparation   Débats archivés   Débats suggérés   Suggérer un débat   Catégories 
Nom d'usager: Pas
encore inscrit?
Mot de passe:
 Entrer
Mot de passe ou
nom d'usager oublié?
SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK!
Débats en cours (1)
Débats en préparation (0)
Débats archivés (134)
Débats suggérés (0)
Suggérer un débat
Catégories (11)
Catégorie : Politique
Pour donner toutes les chances au parti Québecois de remporter les prochaines élections, Pauline Marois devrait-elle continuer à diriger le parti où devrait-elle donner sa place à quelqu'un d'autre?
Canada Début: 2011-11-23 10:45
Fin: 2012-01-23 00:00
Débat archivé
Mise en contexte:
Pauline Marois est assise sur une bombe à retardement qui risque d’exploser bientôt. Une dizaine de députés du Parti québécois seraient sur le point de claquer la porte, a appris « Le Journal de Québec ».

Depuis la crise qui a secoué le parti à la fin octobre, rien ne va plus chez les péquistes malgré le calme apparent. Les mutins qui avaient contesté son leadership ne sont pas du tout contents de la tournure des événements et n’ont pas l’intention d’en rester là. Ils veulent « brasser la cage » à nouveau, de peur que le parti disparaisse si Pauline Marois s’acharne à vouloir demeurer aux commandes.

La chef péquiste ne passe pas dans la population. Le dernier sondage Léger Marketing/Agence QMI, qui plaçait Gilles Duceppe comme le sauveur du PQ avec 37 % des intentions de vote, fut une bonne nouvelle aux yeux des dissidents qui y ont vu la « lumière au bout du tunnel ».
   Les camps  Participants maximum par camp: 500 
   Pauline Marois doit rester chef du parti québecois pour les prochaines élections.  6 participants
 joindre ce camp
   Pauline Marois doit laisser sa place à quelqu'un d'autre pour les prochaines élections.  14 participants
 joindre ce camp
   Indécis  Ouvert à tous les membres 
 Modérateur

 
   écrit par:   ouppsss   Dernier message: 2012-01-13 21:30    0 réponse
Ça presse...
Étant donné son talent fou par le passé comme grenouilleuse de bas fond;comme membre du parti elle a toujours su comment couler ses chefs. On ne peut par dire qu'elle a toujours fait dans la dentelle. pendant plus de vingt ans elle leur a servit le baisé de la veuve noire, l'on n'a qu'à se rappeler André Boisclair: sans commentaire, Jacques Parizeau: très efficace Bernard Landry: du grand art, Lucien bouchard:juste à souhait, Pierre-Marc Johnson: elle avait faim. Elle l'a même fait à René Lévesque: sans aucune pitié. Il ne reste qu'un seul choix valable à la hauteur de sa réputation: Lui demander de s'assoir sur la cuvette sa toilette à $100 000 de la rue Saint-Jacques (elle a si bien investit l'argent des contribuable comme ministre de la santé) et tous en ensemble d'un même élan, tirer la chasse...
 Voir toutes les réponses  Répondre  
   écrit par:   umanity   Dernier message: 2012-01-08 16:19    1 réponse
Manque de leadership!
Mme. Marois ne fais pas l'unanimité au sein de son propre parti, comment peut elle nous demander de lui faire confiance aux prochaines élections. Ce parti a besoin d'un quelqu'un qui saura rassembler les troupes, de les motiver et de faire renaître la flamme à l'intérieure de chaque souverainiste et de les mener vers notre idéal, et nous ne pouvons compter sur Mme. Marois pour y arriver, comme elle nous l'a démontrée au cours des derniers mois.

Suite aux élections du 2 mai, peu importe la couleur, il est clair que le Québec est fondamentalement différent du reste du Canada. Que ce soit nos valeurs, nos idéaux, le chemin a prendre pour arriver à ceux-ci, le Québec va, de façon général, dans le sens contraire des idéaux des Canadiens. La seule option pour être maître de nos propres décisions est la souveraineté.
 Voir toutes les réponses  Répondre  
   écrit par:   aluminium   Dernier message: 2011-12-13 21:00    2 réponses
Le sacrifice!
Il faut que le parti ait un programme solide et réaliste et même avant-gardiste dans le contexte actuel. Il y a plus d'une cause où il peut aller de l'avant et s'attirer les faveurs de la population. Et si ceci va clopin clopan, le parti libéral reprendra le pouvoir au détriment de bien des intérêts de la population québécoise. Donc, il faut savoir jouer brillamment pour réussir à l'heure actuelle au Québec et celà, je pense que Pauline Marois ne l'a pas. Aussi, il ne faut pas sacrifier un parti par intérêt personnel (en espérant être élue personnellement).
 Voir toutes les réponses  Répondre  
   écrit par:   prod1970   Dernier message: 2011-11-30 21:32    1 réponse
Trop s'accrocher... pour sa perte
Je comprends mal que Mme Marois ne puisse réaliser qu'elle ne fait l'unanimité. Plus elle s'accroche, plus cela cause sa perte et celle de son parti. Je crois que toute personne intelligente doit savoir se retirer le moment venu, plutôt que de s'entêter... j'ai le sentiment qu'elle ne pense qu'à ELLE et non pas au bien-être de notre Province.

Quel beau pays que celui dans lequel on vit!?
 Voir toutes les réponses  Répondre  
   écrit par:   mazingerz   Dernier message: 2011-11-27 13:06    1 réponse
Pas confiance en elle
Cette femme désire trop être au pouvoir et démontrer sa richesse. Ce genre d'attitude ne présage rien de bon. Et elle voudrait en plus devenir la 1ère présidente du pays du Québec! J'ose imaginer la suite.

Elle n'inspire pas confiance. Moi personnellement je n'ai jamais été souverainiste mais le Canada a trop fait d'affront contre le Québec et les francophones. Poir vivre au Canada, il faut accepter l'unilinguisme anglais même au Québec, ce que je n'accepte pas. C'est pourquoi je me dissocie de ce pays anti-francophone de plus en plus.

Si nous vivons encore dans ce pays unilingue anglo-saxxon, il devra être subdivisé en 2: communauté francophone et anglophone, un peu comme la Belgique où l'on voie les Wallons d'un bord et les Flammands de l'autre. Mais le Québec tel qu'il est actuellement ne pourra plus survivre longtemps encore
 Voir toutes les réponses  Répondre  
   écrit par:   h.brun   Dernier message: 2011-11-24 19:45    0 réponse
PQ face à la réalité...
Depuis la fondation du Parti Québecois, tous les chefs de ce parti à plus ou moins brève échéance ont été remerciés de leur service... et Pauline Marois malgré ses qualités ne fera pas exception à la règle. Et, un remplaçant éventuel se cassera aussi le cou... La séparation totale du Québec du restant du Canada fait peur...

Pour conserver son héritage francophone avec un tel taux dérisonnable d'émigration, en dehors d'une indépendance totale, sans démembrer le Canada, le québec politiquement parlant devrai être autonome avec pleine juridiction sur son émigration. En prévenant à l'avance à tout nouveaux venus les règles du jeu, que ici, règle première, le français est la langue de travail.

A toute demande d'émigration : Fixer les règles que l'aspirant devra signer, tout contrevenant sera invité à quitter le pays ou, tenter sa chance ailleurs..
Conclusion: A date, dans un tel contexte, où, dans ce domaine on n'avance pas, il est vrai que la critique est facile, mais dans ce domaine l'art très difficile.. Bonne chance au Parti Québecois...
 Voir toutes les réponses  Répondre  
 
 
Contactez-nous | Reportages & Articles

Réalisé par Informatique GT2000
Copyright© 2007, Debatenligne.com - Tous Droits Réservés.