debat en ligne
Reportage-Média   Contact  
7 octobre 2022 - 03h47
 
 Accueil 
 
 Inscription 
 
 Zone membre 
 
 Débats 
 
 Fonctionnement 
 
 Règles 
   
 Débats en cours   Débats en préparation   Débats archivés   Débats suggérés   Suggérer un débat   Catégories 
Nom d'usager: Pas
encore inscrit?
Mot de passe:
 Entrer
Mot de passe ou
nom d'usager oublié?
SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK!
Débats en cours (1)
Débats en préparation (0)
Débats archivés (134)
Débats suggérés (0)
Suggérer un débat
Catégories (11)
Le Collège des médecins devrait-il assouplir ses critères de vérification de compétences de façon à permettre à plus de médecin étranger de pratiquer ici?
Canada Début: 2007-05-04 12:15
Fin: 2007-05-18 23:00
Débat archivé
Mise en contexte: Malgré la pénurie de médecins,le Québec est la province qui impose les critères les plus sévères aux médecins étrangers qui désire pratiquer sur son territoire. Le Collège des médecins considère que les conditions imposées aux médecins étrangers sont nécessaires pour vérifier leur compétence.
   Les camps  Participants maximum par camp: 50 
   Oui, nous devons être moins rigide et accepter plus de médecins étranger  10 participants
 joindre ce camp
   Non, il faut continuer à être rigide envers les médecins étrangers  11 participants
 joindre ce camp
   Indécis  Ouvert à tous les membres 
 Modérateur
Allez en mode flexible (regroupé par réponse) Retour aux Questions/Arguments 
Question / Argument
  
 
   écrit par:   mohamed  le 2007-05-04 20:19    1 réponse
precisions
il faut clrifier que les medecins dont il est question sont des residents permanents qui sont venus s'installes au quebec dans le cadre de la politique de canada et du quebec axee en particulier sur les criteres universitaires et dont la pluspart maintenant sont des citoyens canadiens . il serait plus juste de dire que ce sont les medecins diplomes en dehors du quebec mais pas des medecins etranger .ils sont des citoyens canadiens et des residents permanents ..............le college devrait suivre cette politique d'immigration et derait elaborer un programme de formation accelere special pour acconpagner ces citoyens ou des futrs citoyens diplomes en dehors du quebec et leur eviter ainsi d'etre minimiser et ridiculiser en se retrouvant sous l'aide social ..................la politique d'immigration de canada doit etre accompagner par une politique d'integration dans la societe pour eviter les injustices .................nous sommes tous d'accord pour qu'il ait une formation de 2 ans s'il le faut pour etre sur que ces medecins formes en dehors du quebec meritent de pratiquer .........c normal .mais le college et les autres corporations du quebec donnent l'impression qu'il protege les interrets financiers de ce qu'ils appellent les quebecois de souches .car la penuries des medecins veut dire beaucoup d,argent .
 Répondre  
   écrit par:   aramall  le 2007-05-12 16:17    0 réponse
A mon sens, oui, une vérification très poussée des connaissances s'impose en la circonstance, pour prévenir surtout les dérapages possibles qui, en l'occurrence, peuvent déboucher hélas sur des catastrophes. Le médecin est par définition un homme d'une grande culture, doté nécessairement d'un jugement sain qui assure en tout premier lieu la confiance de ses patients. Faute de satisfaire à une condition aussi élémentaire, on ouvre fatalement les portes à la médiocrité et aux charlatans n'ayant guère de place dans la médecine scientifique.
Néanmoins, puisque dans nombre de pays du tiers-monde subsistent bien souvent cette espèce de dualité de la langue (la langue maternelle n'est pas celle de l'école) héritée de la colonisation, on peut bien fermer les yeux sur les imperfections perceptibles chez les immigrants francophones, sous réserve, bien sûr, que les connaissances scientifiques et surtout médicales de ces derniers soient suffisantes pour répondre aux exigences ou nécessités professionnelles.
 Répondre  
 
 
Contactez-nous | Reportages & Articles

Réalisé par Informatique GT2000
Copyright© 2007, Debatenligne.com - Tous Droits Réservés.