debat en ligne
Reportage-Média   Contact  
15 janvier 2019 - 23h28
 
 Accueil 
 
 Inscription 
 
 Zone membre 
 
 Débats 
 
 Fonctionnement 
 
 Règles 
   
 Débats en cours   Débats en préparation   Débats archivés   Débats suggérés   Suggérer un débat   Catégories 
Nom d'usager: Pas
encore inscrit?
Mot de passe:
 Entrer
Mot de passe ou
nom d'usager oublié?
SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK!
Débats en cours (1)
Débats en préparation (0)
Débats archivés (134)
Débats suggérés (0)
Suggérer un débat
Catégories (11)
Catégorie : Santé
Le Collège des médecins devrait-il assouplir ses critères de vérification de compétences de façon à permettre à plus de médecin étranger de pratiquer ici?
Canada Début: 2007-05-04 12:15
Fin: 2007-05-18 23:00
Débat archivé
Mise en contexte: Malgré la pénurie de médecins,le Québec est la province qui impose les critères les plus sévères aux médecins étrangers qui désire pratiquer sur son territoire. Le Collège des médecins considère que les conditions imposées aux médecins étrangers sont nécessaires pour vérifier leur compétence.
   Les camps  Participants maximum par camp: 50 
   Oui, nous devons être moins rigide et accepter plus de médecins étranger  10 participants
 joindre ce camp
   Non, il faut continuer à être rigide envers les médecins étrangers  11 participants
 joindre ce camp
   Indécis  Ouvert à tous les membres 
 Modérateur

 
   écrit par:   sabrine   Dernier message: 2008-01-13 19:41    0 réponse
Arretons de nous bloquer sur les différences et penchons nous sur nos ressemblances
ce 'est pas parce qu'une personne ait ou parle mal avec toi Rachel que tu dois en faire autant si c'est ca ton principe vu que tu dis "Mais nous devons les recevoir de la même façon que nous serions reçu dans les autres pays", ce n'st pas intelligent!
et pour ce qui est "Pas être encore une fois un peuple soumis et tout accepté" a quoi est ce que vous etes soumis?a voir des personnes d'une autre couleur, origine, culture ou religion?ca doit etre ca.

ceux qui doivent tout accepter et sont soumis ce n'est pas vous mais les étrangers qui viennent dans votre pays.
Et pour ce qui est de "et qu'ils s'expriment très bien en français" on a pas besoin d'etre philosophe ou connaitre le larousse par coeur ou l'histoire du pays ou adéré a la religion dominante du pays ou autre pour etre médecin!
on doit faire attention aux compétences et savoir faire et non aux origines dans tout métier confondu! faire un bilan de compétences, vérifier le cv, et que la personne parle correctement le francais sinon on l'invite a suivre une formation puis revenir postuler si c pas le cas.
Arretons de nous bloquer sur les différences et penchons nous sur nos ressemblances:
es étrangers ont un cerveau comme vous, ont suivi des études à ne pas négliger le niveau, ont un but commun en pratiquant ce métier "sauver des vies et soigner", ils on des astuces a proposer, un savoir faire qui sert, pour la plupar d'entre eux ils maitrisent une langue que des médecin du pays ne connaissent pas et ca devient un pb avec certains patients qui ne connaissent que cette langue étrangère...
 Voir toutes les réponses  Répondre  
   écrit par:   rachel   Dernier message: 2008-01-13 19:33    2 réponses
Modération
Si ils ont les compétences et qu'ils s'expriment très bien en français, le gouvernement pourrait peut-être être plus souple. Mais nous devons les recevoir de la même façon que nous serions reçu dans les autres pays. Pas être encore une fois un peuple soumis et tout accepté. C'est quand même un métier très délicat il faut être très minutieux dans ce métier. C'était mon opinion.
 Voir toutes les réponses  Répondre  
   écrit par:   andrade   Dernier message: 2007-08-06 14:49    1 réponse
Oui..., mais...!...attention!
Oui, ils devraient passer au moins un examens rigureux pour, évaluer leurs compétences et connaissances, hors de toute doute.

Ça nous prends des médecins d' éthnies différentes aussi. Ce serait un plus, ici!

- Il y a des gens qui même s'elles on immigré au Canada il y a bien des années continuent de parler et de travailler, dans leurs langue d'origine.

Lorsque ces gens deviennent agés, c'est très difficile pour eux de rentrer dans un foyer d'acceueil ou même, de comprendre ce que le médecun leurs dit...; même des choses assez simples, comme prendre un médicament ou de quoi ils souffrent, etc. -J'en connais des cas...assez cocasses, là-dessous.

Les pauvres restent dans la salle d'attente des heures d'affilées parce qu'ils n'ont pas compris que le médecin envoyait la prescription à la pharmacie directement. Lorsqu'ils se tannent d'attendre s'en vont chez eux, sans prendre le médicament... - Je vous dis ceci, en connaissance de cause!

En psycologie, je cherchait un médecin pour ma mère agèes et qu'évidamment ne parle ni français ni anglais et il n'y a pas tout simplement pas...

C'est décevant! .... Ces medecins auriont poutant alors biem de la clientèle; qu'elle, se prive alors des soins nécessaires.

Il faut penser aussi à celà!!

 Voir toutes les réponses  Répondre  
   écrit par:   mohamed   Dernier message: 2007-05-12 16:17    1 réponse
precisions
il faut clrifier que les medecins dont il est question sont des residents permanents qui sont venus s'installes au quebec dans le cadre de la politique de canada et du quebec axee en particulier sur les criteres universitaires et dont la pluspart maintenant sont des citoyens canadiens . il serait plus juste de dire que ce sont les medecins diplomes en dehors du quebec mais pas des medecins etranger .ils sont des citoyens canadiens et des residents permanents ..............le college devrait suivre cette politique d'immigration et derait elaborer un programme de formation accelere special pour acconpagner ces citoyens ou des futrs citoyens diplomes en dehors du quebec et leur eviter ainsi d'etre minimiser et ridiculiser en se retrouvant sous l'aide social ..................la politique d'immigration de canada doit etre accompagner par une politique d'integration dans la societe pour eviter les injustices .................nous sommes tous d'accord pour qu'il ait une formation de 2 ans s'il le faut pour etre sur que ces medecins formes en dehors du quebec meritent de pratiquer .........c normal .mais le college et les autres corporations du quebec donnent l'impression qu'il protege les interrets financiers de ce qu'ils appellent les quebecois de souches .car la penuries des medecins veut dire beaucoup d,argent .
 Voir toutes les réponses  Répondre  
   écrit par:   zynismus   Dernier message: 2007-05-08 13:21    1 réponse
Trop rigides ou trop bureaucratisés?
Combien de fois avons nous vu des médecins "étrangers" ne pas être assez bon pour le Québec et se trouver sans trop de problèmes un emploi en Ontario ou ailleurs au Canada?

Sommes-nous trop ridides ou notre système de santé est trop bureaucratisé?

On a même réussi à écoeurer nos meilleurs jeunes médecins qui se font former ici pour ensuite s'exiler ailleurs au Canada où ils sont accueillis à bras ouverts.

Alors, quoi de surprenant à ce que l'on soit trop rigides avec les médecins "étrangers", même les plus compétents? Ais-je besoin de rappeler que ces mêmes médecins sont de précieuses acquisitions dans les systèmes de santé moins archaïques ailleurs au pays, qu'ils le sont dans notre société distincte?
 Voir toutes les réponses  Répondre  
 
 
Contactez-nous | Reportages & Articles

Réalisé par Informatique GT2000
Copyright© 2007, Debatenligne.com - Tous Droits Réservés.