debat en ligne
Reportage-Média   Contact  
23 mars 2019 - 06h19
 
 Accueil 
 
 Inscription 
 
 Zone membre 
 
 Débats 
 
 Fonctionnement 
 
 Règles 
   
 Débats en cours   Débats en préparation   Débats archivés   Débats suggérés   Suggérer un débat   Catégories 
Nom d'usager: Pas
encore inscrit?
Mot de passe:
 Entrer
Mot de passe ou
nom d'usager oublié?
SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK!
Débats en cours (1)
Débats en préparation (0)
Débats archivés (134)
Débats suggérés (0)
Suggérer un débat
Catégories (11)
Catégorie : Éducation
Que doit faire le gouvernement pour faire cesser ces manifestations contre la hausse des frais de scolarité et contre la loi 78?
Canada Début: 2012-05-30 13:15
Fin: 2012-06-30 00:00
Débat archivé
Mise en contexte:
La loi 78 prévoit une série de dispositions visant à s'assurer que l'enseignement sera effectivement dispensé et accessible lors de la reprise des cours.
La loi 78:
- oblige les directions des établissements et les enseignants à dispenser l'enseignement
- interdit aux syndicats, à leurs dirigeants et à leurs membres de participer à une action concertée visant à empêcher le personnel d'un établissement d'enseignement d'accomplir son travail
- interdit à quiconque d'entraver l'accès à l'enseignement et de manifester à moins de 50 m d'un établissement d'enseignement
- oblige les syndicats et les associations étudiantes à « prendre les moyens » pour que leurs membres respectent ces articles.

Aussi, la loi 78 oblige une personne, ou toute autre personne n'étant pas du gouvernement, un organisme ou un groupement qui organise une manifestation de 50 personnes ou plus qui se tiendra dans un lieu accessible au public doit, au moins huit heures avant le début de celle-ci, fournir par écrit au corps de police desservant le territoire où la manifestation aura lieu les renseignements suivants:
1- la date, l'heure, la durée, le lieu ainsi que, le cas échéant, l'itinéraire de la manifestation;
2- les moyens de transport utilisés à cette fin.
   Les camps  Participants maximum par camp: 500 
   Le gouvernement doit accepter les demandes des étudiants sans conditions  9 participants
 joindre ce camp
   Le gouvernement doit faire respecter les lois et obliger les étudiants à cesser toutes formes de manifestations  12 participants
 joindre ce camp
   Le gouvernement doit aller en élection  12 participants
 joindre ce camp
   Le gouvernement ne doit rien faire et attendre que le mouvement étudiant s'essoufle  0 participant
 joindre ce camp
   Indécis  Ouvert à tous les membres 
 Modérateur

 
   écrit par:   h.brun   Dernier message: 2012-06-28 17:07    3 réponses
Syndicalisation du monde étudiant...un leurre.
Afin d'éviter tout débordement d'un syndicalisme" qui ridiculise les autorités en place.

1- être syndiqué doit être sur une base volontaire et non obligatoire en application de la formule Rand
-Cela permetterait à éviter ce problème où prendre la population en otage pour nimporte quelle réclamation devient une coutume.
- Cela donne une certaine autorité à de beaux parleurs à dicter une conduite à suivre à une bande de "moutons"

2- Avec toute l'équipe de parlementaires dont la profession initiale est avocat...
Il devrait être très simple de formuler une loi où il ne serait pas nécéssaire voire illégale de manifester sur une base quotidienne pour un point donné.
(La pagaille actuelle va être sur le Guiness des records)

3- Sur une base comique "Raisonner comme une casserole" veut dire avoir un raisonnement dénué de bon sens (Référence Google)

 Voir toutes les réponses  Répondre  
   écrit par:   monic   Dernier message: 2012-06-20 12:11    7 réponses
respect
Je crois qu `il est temps que le gouvernment pose des conditions aux syndicats Il est temps que le gouvernement ce gouverne et non les syndicats , la liberté s arrête ou tu commences à nuire aux autre,
 Voir toutes les réponses  Répondre  
   écrit par:   andray   Dernier message: 2012-06-19 11:42    6 réponses
Quelle est donc la juste part des étudiants?
On oublie que le plus important est que nos enfants puissent avoir accès à toute la scolarisation dont ils auront besoin pour satisfaire leurs rêves, leur curiosité et leurs ambitions. Ensuite, nous nous attendons à ce qu'ils prennent leurs études au sérieux, donc qu'ils étudient et qu'ils complètent leurs travaux scolaires, et qu'ils réussissent.

Leur demander de travailler pour payer des frais de scolarité comme ceux qu'on voit dans le reste du Canada et aux États-Unis, c'est les DISTRAIRE de la chose la plus importante qu'ils puissent faire à ce moment de leur vie, c'est-à-dire étudier et apprendre les bases fondamentales des métiers qu'ils seront appelés à exercer.

PRÉTENDRE que les étudiants doivent investir dans leur avenir en payant des frais de scolarité, c'est oublier que de nombreuses sphères d'études ne résulteront pas nécessairement dans de meilleurs salaires plus tard, mais ces études feront d'eux de meilleurs citoyens, mieux informés et plus susceptibles d'apporter une contribution éclairée à notre société. Je pense à la philosophie, aux études littéraires, à la théologie, aux sciences de la politique, aux études de type sociales, etc. Tous, des domaines où notre société serait perdante si plus personne n'avait les moyens de s'y intéresser.

Aussi, n'oublions pas que la plupart des étudiants doivent aussi se loger, se nourrir, s'habiller et se déplacer, particulièrement ceux qui viennent de l'extérieur de Montréal, de Québec ou des quelques autres villes universitaires. Exiger plus via l'augmentation de 1700$ et plus de frais de scolarité par session que le gouvernement Charest a décidé de leur imposer pourrait tout simplement en décourager quelques-uns. Et ceux qui finiront leurs études universitaires se retrouveront avec des dettes de plusieurs dizaines de milliers de dollars. Est-ce là l'avenir que nous souhaitons à nos enfants.

Notre société s'est construite et s'est développée par le travail de générations successives qui ont tout fait pour que leurs enfants aient un meilleur sort. Serons-nous la première génération d'adultes qui ne pense qu'à léguer une dette écrasante à ses propres enfants?
 Voir toutes les réponses  Répondre  
   écrit par:   pierregrandbois   Dernier message: 2012-06-18 13:49    1 réponse
loi 78
Deux choses l'une.
1- Constitutionnalité de la loi
ou suivant le résultat, élection ou négociation avec le étudiant, car il s,agit de droit sociaux acquis de facto, le droit à l'éducation au québec, c,est très important à vrai dire c,est ce qui il y de plus important pour l,avancement de la société québecoise. et il ne s,agit pas de se comparer il s,agit de préserver des acquis sociaux.
Car à mon sens cette loi dépasse les limites raisonnable d'une société démocratique.
de l,article 1 de la charte, ainsi que que les libertés d,associations et d,expression, c'est une forme de suprématie absolue déguisé, de la législature québecoise, en fait ça ressemble à la loi du Cadenas, mais dans un autre contexte.

Pierre Grandbois.
 Voir toutes les réponses  Répondre  
   écrit par:   rocknridebc   Dernier message: 2012-06-17 13:28    0 réponse
Au Pro-Rata...
Pourquoi ne pas comparer avec les autres étudiants de même catégories au-travers le monde et charger au Étudiants selon les services reçues, comme il se fait ailleurs dans le monde ???

Et pourquoi ceux qui Chiâlent le plus sont ceux qui vont dans le Sud l'hiver, et qui se promènent en char de l'année ??? Quelqu'un peut m'expliquer ???

Et pourquoi ceux qui Chiâlent le plus sont que ça fait plus de 5 ans qui sont au CEGEP, alors que tout le monde sait qu'en 2 ans, 3 au plus si tu fais une technique... tu passes à l'Université...
 Voir toutes les réponses  Répondre  
   écrit par:   happelle   Dernier message: 2012-06-04 16:30    6 réponses
La loi 78 doit être abrogée sans délai
Pour ce qui est des étudiants, je trouve qu'ils ont raison sur le fond car le débat est pour beaucoup plus qu'une hausse de 325 ou moins par année.Ce gouvernement n'as plus aucune légitimité vu le taux record d'insatisfaction et les scandales à répétitions qui nous sont révélés.Il faut bien qu'un jour, des gens dénoncent la dérive du néolibéralisme qui veut tout privatiser au bénéfice de quelque uns seulement.Les gens sont de plus en plus exaspérés par ce premier ministre teflon qui pense que lui seul a raison.La Loi 78 est une loi très dangereuse pour la liberté d'expression et donc pas seulement pour les associations étudiants mais pour tous ceux qui sont allumés dans notre société.Cessons de se vautrer dans notre petit confort personnel et ouvrons les yeux sur la dépossession de tous nos acquis sociaux comme ressources naturelles.Le gouvernement doit annuler la hausse et décréter des états généraux en éducation supérieure et ultimement mais assez tôt des élections.
 Voir toutes les réponses  Répondre  
   écrit par:   mazingerz   Dernier message: 2012-06-03 16:11    1 réponse
Abolir cette loi stalinienne
Ce n'est pas dans les choix de réponses mais cette loi digne des meilleures dictatures devrait être abolie et touver une autre solution. Ça calmerait déjà les ardeurs des manifestants
 Voir toutes les réponses  Répondre  
   écrit par:   diablo   Dernier message: 2012-06-03 15:55    1 réponse
Démocratie
Et la suposé Démocratie dans tout ca que devient elle?
 Voir toutes les réponses  Répondre  
   écrit par:   aluminium   Dernier message: 2012-06-01 02:09    0 réponse
Dès septembre!
Comme les concessions gouvernementales ne satisfont pas encore les revendications étudiantes, il faut aller en élections. N'êtes-vous pas curieux de voir ce que les autres partis politiques ont de mieux à proposer aux étudiants?
 Voir toutes les réponses  Répondre  
 
 
Contactez-nous | Reportages & Articles

Réalisé par Informatique GT2000
Copyright© 2007, Debatenligne.com - Tous Droits Réservés.