debat en ligne
Reportage-Média   Contact  
19 mai 2019 - 14h22
 
 Accueil 
 
 Inscription 
 
 Zone membre 
 
 Débats 
 
 Fonctionnement 
 
 Règles 
   
 Débats en cours   Débats en préparation   Débats archivés   Débats suggérés   Suggérer un débat   Catégories 
Nom d'usager: Pas
encore inscrit?
Mot de passe:
 Entrer
Mot de passe ou
nom d'usager oublié?
SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK!
Débats en cours (1)
Débats en préparation (0)
Débats archivés (134)
Débats suggérés (0)
Suggérer un débat
Catégories (11)
Catégorie : Politique
Élection provinciale 2012- D’après vous, quel parti politique est le plus apte à gouverner le Québec durant le prochain mandat?
Canada Début: 2012-08-01 15:30
Fin: 2012-09-15 00:00
Débat archivé
   Les camps  Participants maximum par camp: 500 
   Parti Québecois  16 participants
 joindre ce camp
   Parti Libéral du Québec  5 participants
 joindre ce camp
   Québec Solidaire  2 participants
 joindre ce camp
   Coalision Avenir Québec  2 participants
 joindre ce camp
   Autres Partis  1 participant
 joindre ce camp
   Indécis  Ouvert à tous les membres 
 Modérateur

 
   écrit par:   andray   Dernier message: 2012-08-23 10:57    0 réponse
Sincèrement, Pauline Marois est la plus digne
Après avoir vu les 4 débats à la télé, on est forcé d'admettre que Pauline Marois a vraiment la trempe d'une première ministre.

D'abord, elle n'est pas une amateure. Sa longue expérience de la politique (14 ministères) lui permet de connaître les dangers du pouvoir et aussi de savoir comment obtenir les consensus nécessaires pour gouverner paisiblement.

C'est bien beau de tenir son bout et de prétendre représenter la paix et l'ordre comme Jean Charest ou François Legault le font, mais si c'est au prix de démoniser la jeunesse, de la mettre au banc des accusés et de la faire haïr par une partie de la population, c'est aller trop loin. Notre jeunesse, ce sont nos enfants. Ce sont eux qui vont prendre notre relève bientôt.

Pauline Marois sait qu'il faut donner à nos enfants toutes les chances d'apprendre les rudiments des futurs métiers et professions qu'ils occuperont. Charest et Legault voudraient que les étudiants universitaires paient tout de suite un diplôme qu'ils auront seulement dans quatre ou six ans. Accepterions-nous de payer notre épicerie toute suite pour la recevoir dans une semaine? Pourquoi demander aux étudiants ce que nous ne ferions pas nous-mêmes?

Quant à l'attitude de François Legault face aux coupures de 7000+ emplois, c'est une attitude de comptable, pas de premier ministre responsable. Il a décidé que ça lui prenait plus de 3.5 milliards $ pour payer ses promesses électorales. Il a alors calculé qu'il pourrait récupérer cet argent en coupant 7000 emplois de la fonction publique sans même savoir ce que ces employés faisaient et quels services ils nous rendaient. C'est à peu près l'approche qu'a eue Lucien Bouchard quand il a incité des médecins et des infirmières à prendre une retraite prématurée en 1997-98, dans le but de réduire le déficit de l'État. Pauline Marois a vu le dommage que cela a fait dans notre système de santé et elle ne voudra jamais recommencer une telle purge. Il semble bien que François Legault, lui, n'a pas appris. Il parle de courage, c'est plutôt de l'inconscience, de mettre des milliers de pères et de mères de famille en chômage et de priver d'emplois nos jeunes.

François Legault dit que l'industrie privée est la mieux placée pour créer des emplois bien payés. Il se moque de nous. C'est l'industrie privée qui a exporté nos meilleurs emplois industriels en Chine, en Inde, au Pakistan, au Mexique et dans tous ces autres pays où les travailleurs sont exploités pour des salaires de misère.

En plus, en s'en prenant aux syndicats, François Legault annonce plutôt aux patrons qu'ils pourront dorénavant agir en toute liberté avec leurs employés jusqu'à abuser d'eux si les profits le commandent.

On voit bien que les positions de droite de Jean Charest et de François Legault, c'est-à-dire celles du néo-libéralisme, sont faites pour une poignée de patrons assoifés de profits. C'est du chacun pour soi. Les libertés individuelles qu'ils prônent sont plutôt le droit du plus fort d'écraser le plus faible.

Pauline Marois préfère plutôt une société plus juste, plus équitable, où chacun aura sa chance. Elle favorise une utilisation de nos ressources naturelles qui créera plus d'emplois et de richesse pour les Québécois. Elle cherche à donner un coup de pouce aux entrepreneurs d'ici afin de les aider à développer leurs entreprises et ainsi créer de meilleurs emplois pour nos travailleurs. Elle souhaite un État où chacun pourra vivre dignement de son travail.

Quant à la question nationale, Pauline Marois préfère d'abord expliquer correctement et clairement les avantages d'avoir un pays bien à nous. Après tout, donnerions-nous notre salaire à notre voisin pour qu'il fasse notre épicerie à notre place? Ce qui n'est pas bon pour chacun de nous ne l'est pas davantage pour l'ensemble des Québécois qui envoient collectivement plus de 50 milliards $ à Ottawa, sans vraiment contrôler ce que le gouvernement fédéral fait avec notre argent.

Les débats impliquant Pauline Marois nous ont montré une évidence: il ne lui a pas été possible d'expliquer son programme et ses idées tellement Jean Charest et François Legault étaient agressifs et lui coupaient la parole constamment et, surtout, lui prêtaient des intentions qu'elle n'a pas.

Finalement, je préfère la sincérité et le calme de Pauline Marois à la hargne de ses adversaires.
 Voir toutes les réponses  Répondre  
   écrit par:   macazaman   Dernier message: 2012-08-12 01:16    3 réponses
C'est quand même mieux que le parti Québécois !
Vous savez, sur nos plaques d'auto, il est écrit "Je me souviens"...
il est là le problème... Oui, car moi je me souviens, mais pas les
étudiants. Ils ne se souviennent pas car ils étaient trop jeunes. Se
souviennent pas de quoi, me demanderez vous? De l'époque où vous étiez
Ministre de l'Éducation, à la fin des années 90. Vous souvenez-vous, à
cette époque, vous aviez vous même mis les étudiants des CÉGEP en
furie en amenant la "taxe à l'échec", ah non, excusez moi, "Mesure
incitative à la réussite" comme vous vous plaisiez (hypocritement) à
l’appeler. Vous veniez à l'époque, chercher dans nos poches à la fin
de chaque sessions, des centaines de dollars à chaque cours que nous
avions le malheur d'échouer... Parfois même, pour certains, ces
montants allaient bien au delà des sommes que le gouvernement Charest
réclame présentement aux étudiants...

Vous disiez que c'était pour notre bien... Que, ça allait nous motiver
à réussir, à mettre de l'effort dans nos études... Sans bien sur tenir
compte du temps additionnel que nous devrions passer à travailler pour
collecter les sommes réclamées. C'était selon vous, une bonne idée,
une solution à l' échec...

C'est drôle, mais selon moi, une bonne idée, ça aurait aussi été
d'accompagner cette mesure de divers programmes d'aide aux étudiants
en difficultés... mais non... juste venir piger notre cash c’était
selon vous suffisant pour nous motiver. Comme si la réussite venait
seulement avec de l’effort pour tout le monde, comme si nous étions
tous doté de l’immaculé talent, comme si nous ne pouvions pas
rencontrer de petites difficultés dans notre cheminement scolaire.

Quelle bonne idée... tellement bonne que votre successeur au Ministère
de l'Éducation, François Legault (oui oui, le gars de la CAQ!), l'a
immédiatement jeté aux ordures, en l’abolissant, dès son arrivée au
Ministère car, c’était prévisible, cette mesure n’encourageais en rien
la réussite mais stimulait plutôt l'abandon du CÉGEP.

Et là vous venez crier sur toutes les tribunes que vous luttez pour
une éducation accessible à tous...
Nous prenez-vous pour des caves?
Certes, votre message doit bien passer
auprès d’un électorat potentiel
qui ne connait rien de votre passé, mais moi,
JE ME SOUVIENS.

J'en ai la nausée chaque fois que je vous vois à la télé réclamer une
élections, ou vous opposer à chaque geste du gouvernement Charest,
comme si vous, vous aviez la solution au problème... Vous couraillez
les caméras pour vous targuer d’être la solution à la crise, mais vous
le savez, je le sais, vous êtes en campagne pré-électorale et dans le
fond, vous êtes juste trop contente de ne pas être pris avec le
problème actuel sur les bras.

Car même si personne en parle, vous savez très bien qu’il aurait juste
fallu que Facebook et Twitter existent dans les années 90, avec la
même popularité qu’ils ont aujourd'hui, et vous auriez goûté à la même
médecine que se fait aujourd'hui servir Jean Charest.

À cette époque, vous naviguiez seule avec votre idée, en vous foutant
complètement des étudiants, et aujourd'hui vous voulez nous faire
croire que leur cause vous intéresse? Vous avez eu la place de Line
Beauchamp il y a un peu plus de 10 ans, et n’avez même pas su apporter
un dixième des solutions qu’elle a apporté avant de remettre sa démission...

Ce que vous faites en ce moment se définit simplement par, je le
répète, de la petite politique opportuniste. Faites une vraie chef de
vous et admettez la réalité... que même si vous jouez la "Dame de
Béton" dans ce dossier, vous auriez, avoir été à la place du
gouvernement actuellement élu, comme tout le béton Québecois qui
soutient nos viaducs, finit par craquer un jour.

On aurait pu aussi ajouter à la lettre :

Je me souviens aussi ce qu’on pouvait lire le mercredi 28 novembre
2007 dans L’Exemplaire, l’hebdomadaire des étudiants en journalisme de
l’Université Laval.

« Si elle devenait Première ministre, la chef du PQ, Pauline Marois,
continuerait sur la voie actuelle des libéraux en matière d’éducation,
soit l’augmentation des frais de scolarité… »
« “Chacun doit pouvoir faire sa part,
dit madame Marois.
L’accessibilité est possible par le programme d’aide financière aux
études… Cela dit, si je dis oui au dégel actuel, il faut se préoccuper
des frais afférents. Il faut absolument fixer un plafond…” »

On pouvait aussi lire que « dans les cartons du PQ figure le
remboursement proportionnel au revenu »…

Bref, il y a quatre ans et demi, Pauline Marois était POUR le dégel,
POUR que l’État investisse massivement dans les universités, POUR une
diminution des frais afférents et POUR le remboursement proportionnel
au revenu… toutes des mesures proposées par le gouvernement Charest !

Pourquoi la chef du PQ tire-t-elle à boulets rouges sur le Premier ministre, alors ?

Probablement pour ne pas perdre l’appui des jeunes????
 Voir toutes les réponses  Répondre  
   écrit par:   jelievre.j   Dernier message: 2012-08-02 01:24    4 réponses
honte à ceux qui appuient la MAFIA
Je serais honteux de voter libéral, avec tous les scandales qui entourent la construction et la mafia, je me sentirais vraiment un partisan de la mafia en votant pour ces gens malhonnêtes, lorsque la MAFIA dirige le QUébec on ne peut que se sentir assouvit et volé a chaque paye quand on regarde nos déductions.
Pensez y a 2 et même 3 fois avant de mettre votre X dans la CASE LIBÉRALE.
merci de réfléchir
 Voir toutes les réponses  Répondre  
   écrit par:   h.brun   Dernier message: 2012-08-01 21:14    0 réponse
La critique est aisée,mais l'art est difficile...
Sans contredit, virtuellement, la province de québec est la plus difficile à gouverner au Canada...
1- Français langue officielle
La province de Québec est le Berceau de la Francophonie en Amérique du Nord... Il est donc logique, afin de ne pas perdre la force qui lui reste encore, que par des moyens légaux elle impose le français au Québec, ,, et que tout étudiants sortant des grandes écoles au Québec maitrise cette langue....
En poussant à l'extreme dans un milieu entièrement anglopone, ceci est difficile

Grâce à la politique du multiculturalisme, il semblerait que pour échapper à ce carcan, seul un semblant d'autonomie culturelle serail la solution.

2- Multiculturalisme à outrance ou règne le politiquement correcte... Ou l'on oublie que certaines cultures ont des moeurs contraire à la Charte des Nations Unies... Il serait bon de Fixer des règles plus rigides. Quite à expulser tout contrevenant...

3-Syndicalisme... A noter que si, au siècle dernier le syndicalisme est à l'origine de beaucoup d'avantages sociaux... paradoxalement la source financière de ces avantages provient de nos taxes....
Ainsi, certains groupes sont si puissants que, certains avantages sociaux de certaines corporation... ne sont plus des droits mais des privilèges....

Abolir la formule Rand...qui, sous certains aspects est anti-démocratique est, dans le siècle où nous vivont ... dépassée. Elle transforme certains êtres humains en véritables moutons... qui, font plus de mal aux payeurs de taxes...Gràce à des avantages sociaux frisant le privilège... qu'à rendre une certaine justice avec des casseroles ou un carré rouge...

4- Mettre sur internet tout le contenu de certaines conventionsl collectives dont la source financière provient de nos taxes... Ainsi le public au même titre que le gouvernement pourra être juge et, forcer le bon sens à freiner certains avantages frolant des privilèges inadmissibles dans un monde sit disant civilisé.

5- Lire le livre Mafia Inc...où dans le domaine des affaires... c'est un monde parallel au monde politique, où, faire un faux pas coûte très cher... la mafia avec une expérience historique y joue le rôle d'arbitre, et, cibler un simple parti politique est malhonnete. Car à date, cela ressemble à une tradition...

Personnellement, je voterai pour le candidat qui sera pour moi le plus sincère, avec des aptitude de chirurgien en politique...à corriger ces problèmes
 Voir toutes les réponses  Répondre  
 
 
Contactez-nous | Reportages & Articles

Réalisé par Informatique GT2000
Copyright© 2007, Debatenligne.com - Tous Droits Réservés.